Mauritanie : le chef d’Etat change le gouvernement

Mauritanie : le chef d’Etat change le gouvernement

5353568-7988062C’est un remaniement qui surprend tout le monde. Mardi dernier, le chef d’Etat, Mohamed Ould Abel Aziz, a procédé à un remaniement dans lequel six  nouveaux personnages ont fait leur entrée. Ce qui est caractéristique, ce sont les changements opérés dans des portefeuilles régaliens comme la Justice, les Affaires étrangères et l’Intérieur.

Un remaniement ministériel sans  aucune explication opéré par le chef de l’Etat « sur proposition du Premier ministre », Moulaye Ould Mouhamed Laghdaf. C’est au cours  d’une déclaration télévisée que les Mauritaniens ont pris connaissance  de ces mutations dans les sphères du pouvoir. Il s’avère que ces nouvelles figures ne sont pas étrangères en politique. Sidi Ould Zein, ancien conseiller du Premier ministre, qui hérite le ministère de la Justice, remplace Abidine Ould El Kheïr.Le diplomate Ahemd Ould Teguedi, précédemment ambassadeur aux Nations Unies, est affecté au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération à la place de Hamadi Ould Hamadi.L’ancien gouverneur, Mohamed Ould Mohamed Rara, est chargé du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, un poste qui était occupé par Mohamed Ould Boili.

Le portefeuille de l’Hydraulique et de l’Assainissement a été confié à Mohamed Salem Ould Béchir, qui succède à Mohamed Lemine Ould Aboye Ould Cheikh El Hadrami. La gent féminine est représentée par Mme Fatimetou Habib qui occupe le ministère de l’Emploi, la Formation professionnelle et les Nouvelles technologies en remplaçant Mohamed Ould Khouna. Et enfin, Isselkou Ould Ahmed Izidbih, qui cède la direction de cabinet de la Présidence contre le  ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, qui était occupé par Ahmed Ould Bahya.

D’autres changements ont été remarqués dans certains départements ministériels. Ainsi, Mohamed Ould Khoum quitte l’Emploi pour devenir ministre du Pétrole, de l’Energie et des Mines. Et puis Hamadi Ould Hamadi se retrouve  au ministère de la Pêche et de l’Economie maritime à la place des Affaires étrangères qu’il gérait jusqu’à présent. Moctar Malal quitte le ministère de l’Enseignement fondamental pour  le  secrétariat  du gouvernement. Il échange son poste avec  Ousmane Ba qui prend le Département de l’Enseignement fondamental.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.