Maroc : Tenue de la deuxième édition du salon e-commerce.ma

Maroc : Tenue de la  deuxième édition du salon e-commerce.ma

achat-en-ligne--(2013-06-19)Le salon e-commerce.ma a ouvert  ses portes  et durera jusqu’à samedi  pour une deuxième édition  dans le Hall d’exposition de l’Office des Changes à Casablanca. Lors d’une conférence de presse tenue  mardi en fin d’après-midi, les responsables  ont exprimé leur optimisme quant au développement de marché e-commerce. Le secteur est florissant avec une progression allant jusqu’à 50%. Il est, en effet,  soutenu par la stratégie nationale Maroc Numéric 2013 et par la stratégie bancaire de développement.

De nouveaux acteurs viennent investir aujourd’hui le monde du e-commerce, à l’instar des entreprises e-tourisme, comme les agences de voyages, les hôtels et les compagnies aériennes. Le vrai challenge est de faire en sorte qu’il y ait plus de contenu, qui reste à enrichir.” a indiqué Samira Gourroum, directrice business développement de Maroc Télécommerce. Elle ajoute que d’autres volets sont bien avancés, comme le renforcement de la sécurité, un chantier déjà entamé par les banques, et puis le développement des cartes prépayées et de la monétique.

 Quant à Mikael Naciri, directeur général du Centre monétique interbancaire (CMI), il a fait savoir qu’“avec une grande concentration sur les grands facturiers, et avec le paiement de factures et l’achat de billetterie”, l’offre est en train de s’enrichir. Selon lui, et malgré une progression de 50%, le potentiel à explorer reste “immense”. « Dans “deux ou trois ans, l’usage du paiement électronique sera complètement au sommet”, a renchéri Badr Boubker, directeur de l’Economie numérique au ministère de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, estimant que “plus de paiement impliquerait plus d’acteurs”.

Le salon e-commerce.ma s’adresse aux professionnels du secteur ainsi qu’au grand public intéressé par le domaine. Pendant trois jours, les ténors du web ainsi que plus de 5.000 visiteurs découvriront les dernières innovations technologiques du secteur. Plusieurs conférences et ateliers seront organisés en marge de ce salon, traitant des attentes des consommateurs, des aspects légaux, des nouveaux canaux et moyens de paiement et des nouvelles pratiques.

Avec un potentiel de 15,6 millions d’internautes, plus 10 millions de porteurs de cartes bancaires pour un chiffre d’affaires en 2012 avoisinant 90 millions de dollars, l’e-commerce est en plein développement au Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.