Libye : Reprise des exportations pétrolières

Libye : Reprise des exportations pétrolières

00000000000000000000000000000000000000000000000000Dans quelques jours, les exportations pétrolières en provenance du terminal pétrolier d’al-Harriga (est de la Libye) devraient reprendre. La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a confirmé jeudi, la fin de l’état de force majeure sur ce port mené par des contestataires.

Cette situation  s’est étendue sur plusieurs mois. Pour un terminal qui exporte 110 000 barils au quotidien, c’est une très longue période. Ce port avait été fermé après avoir été le théâtre de manifestations .Les contestataires voulaient des postes de travail et une amélioration de la répartition des revenus pétroliers. Selon le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, ces manifestants, qui avaient réussi à bloquer les activités du terminal, ont entendu raison grâce à la médiation des autorités de la région et des notables. Ainsi, le chef du gouvernement avait livré mercredi cette information avant d’annoncer la reprise des exportations à partir de ce terminal. Et de préciser que ce redémarrage a été fixé pour dimanche ou lundi, eu égard aux préalables techniques.

La NOC peut enfin exploiter le pétrole après une situation  tumultueuse .A côté du terminal pétrolier d’al-Harriga, ceux d’al-Sedra, Brega, Raso Lanouf Zuetina avaient également été fermés à cause des mêmes mouvements de protestations. Du coup, la production libyenne, qui est de 1,5 million de barils /jour, en temps normal, a chuté jusqu’à 330 000 b/j. Par la suite, elle est quelque peu remontée, se stabilisant à 670 000 b/j.

Selon certaines estimations, l’économie libyenne a perdu pas moins de 13 milliards de dollars pendant cet arrêt, et la NOC s’est trouvée  dans l’incapacité d’honorer ses contrats. Sans oublier que le gouvernement a fait l’objet de graves accusations de corruption dans le domaine commercial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.