Mauritanie : Rapport sur la production pétrolière

Mauritanie : Rapport sur la production pétrolière

enfutage_hydrocarburesAu cours de l’année dernière, la production pétrolière de la Mauritanie s’est élevée à 2,45 millions de barils et généré des recettes de 69,13 millions de dollars pour les caisses de l’Etat.
A l’heure actuelle, la Mauritanie ne dispose que d’une seule exploitation pétrolière. Cette activité se développe sur le champ offshore de Chinguetti, situé à 70 km au large de Nouakchott, la capitale mauritanienne. Ce site abrite une dizaines de multinationales pétrolières, réunies, depuis 2007, dans le cadre d’un pool.
Les auteurs du rapport ont tenu à signaler que « la production pétrolière en Mauritanie a enregistré de fortes fluctuations au cours de l’année 2013, tournant autour d’une moyenne de 204 565 barils par mois ». Le Fonds national de revenus des hydrocarbures (FNRH) affichait un solde de 97,125 millions de dollars au 31 décembre dernier.
Pour rappel, le FNRH est un compte bancaire ouvert dans une banque étrangère. Toutefois, il est placé sous la responsabilité de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM). Il est alimenté par des recettes issues de la totalité des revenus de l’Etat mauritanien provenant directement ou indirectement des opérations en amont du secteur du pétrole. Plus particulièrement, ces revenus sont tirés des étapes d’exploration, développement, exploitation et commercialisation.
La Mauritanie en est toujours à ses débuts en matière d’exploitation pétrolière. Ce n’est que depuis 2006 que cette activité a commencé à Chinguetti. A l’époque, le gouvernement tablait sur une production de 100 000 barils par jour. Mais, jusqu’à présent, cela n’a pas encore  abouti à ces prévisions. En dehors de ce site, le pays explore d’autres champs tels que Banda, Tioff ou Tevel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.