Maroc : Pour une agriculture moderne et solidaire.

Maroc : Pour une agriculture moderne et solidaire.

agriculture_sous_serreDeux nouveaux projets agricoles ont été lancés mercredi par  le roi Mohammed VI dans la région de Tadla Azilal au centre du Maroc.
Il s’agit, d’une part, de la création d’un centre de recherche et de développement et, d’autre part, de la transformation des systèmes d’irrigation gravitaires qui sont actuellement en service. Ces projets visent à valoriser la production du secteur agricole, à augmenter les revenus des agriculteurs et à développer la recherche scientifique sur les questions qui s’y rattachent.Outre ces objectifs, ils traduisent une volonté des autorités publiques de faire de l’agriculture « un catalyseur de croissance économique équilibrée et durable » sur l’ensemble du territoire marocain.
Grâce à ces projets, les zones rurales pourront être promues au moyen du « développement des systèmes de production agricole et de la maîtrise de la gestion des ressources en eau ».
Faut-il souligner que l’agriculture au Maroc est un secteur économique important, avec 40 % de la population vivant de cette richesse. La surface agricole utile (SAU) est estimée à environ 9 500 000 hectares, ce qui représente 95 000 km2, l’équivalent de 3,11 fois la surface d’un pays comme la Belgique. Mais la production agricole générale reste très dépendante des conditions et des aléas climatiques que rencontre le pays.
C’est les raisons pour lesquelles les autorités, notamment le roi Mohammed VI  qui en a fait son cheval de bataille, pour offrir de meilleures perspectives d’avenir à la fois au secteur agricole et aux  acteurs dans ce domaine.
La priorité pour le Maroc est, pour l’heure, à une agriculture à haute valeur ajoutée et  productivité croissante, en particulier pour les paysans nationaux, en vue d’une économie moderne et encore plus forte.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.