Tunisie : A la recherche de nouveaux débouchés économiques

Tunisie : A la recherche de nouveaux débouchés économiques

art-eco-FACEBOOK« Travailler avec abnégation pour réaliser la relance économique escomptée », tel est le mot d’ordre des autorités, notamment le chef du gouvernement provisoire, adressé aux différentes couches de la société  tunisienne.
Autrefois tournée vers l’Occident, la Tunisie multiplie, depuis quelques temps, ses relations avec l’Afrique et le Maghreb en vue de créer des opportunités de développement et de co-développement dans différents domaines avec les Etats situés dans ces zones.
« Il faut rattraper le retard », martèlent les autorités dirigeantes du pays, en proposant un renforcement de la diplomatie économique qu’elles reconnaissent peu présente sur le continent africain.
Outre cette proposition, des initiatives sont entreprises pour créer des plateformes bancaires capables d’accompagner les entreprises dans leur implantation dans les pays partenaires.
A l’image du Maroc, une stratégie est étudiée pour mieux gérer l’intégration tunisienne en Afrique subsaharienne. A titre d’exemple, le président Moncef Marzouki prévoit, pour bientôt, une tournée africaine dans des pays, à l’instar de  son homologue marocain, le roi Mohammed VI.
Bien que plusieurs dossiers économiques importants nécessitent davantage de dialogue entre toutes les parties nationales pour aboutir à des consensus à leur sujet, cela n’empêche pas une issue favorable au processus de sortie de crise, selon les analyses faites par les observateurs de la situation de ce pays.
Loin d’être une alternative à la coopération Nord/Nord, celle Nord/Sud est un complément de partenariat qui lie la Tunisie au continent africain. Comme l’a souligné le ministre tunisien de l’Economie « l’heure est à la révision des stratégies en vue de relancer l’économie de la Tunisie qui est consciente des opportunités qu’offrent les Etats subsahariens ».

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.