UEMOA: Création d’une Bourse de sous-traitance et de partenariat

UEMOA: Création d’une Bourse de sous-traitance et de partenariat

La Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a annoncé la création d’une Bourse de sous-traitance et de partenariat (BSTP), en vue de soutenir le secteur privé de l’espace communautaire.  Cette décision de créer la BSTP résulte de l’analyse selon laquelle le secteur fait parti des pôles de croissance dans les huit (8) pays membres de l’union derrière le secteur informel.

Hadjibou Soumare

L’idée de la commission de l’UEMOA, est que Bourse de sous-traitance et de partenariat  sera créée et administrée par le secteur privé, en étroite collaboration avec les pouvoirs publics. La BSTP est une association d’entreprises dont l’objectif est de répondre aux demandes d’autres entreprises, en termes de prestation de services et ce, dans divers secteurs de l’économie.

La BSTP se veut donc une plateforme du genre « B to B ». « La nouvelle bourse permettra aux entreprises de faire appel à un certain nombre d’entreprises spécialisées dans les domaines de l’électricité, de la mécanique, de la métallurgie et de l’électronique qui graviteront autour d’elle » a indiqué la commission de l’union.

La d’une Bourse de sous-traitance et de partenariat a pour également pour ambition de rapprocher les PME/PMI et les grandes entreprises dans le souci de développer entre eux des relations d’affaires.

La création et la mise en réseau des bourses de sous-traitance et de partenariat dans cet espace communautaire sous régional, sont l’un des composants du sous-programme de la Politique industrielle commune (PIC) de l’UEMOA adopté en décembre 1999, souligne la Commission.

Financé par l’Union européenne à hauteur d’un million d’euros soient plus de 655 millions de francs CFA, le nouveau réseau qui a un besoin de financement de 11 milliards de francs CFA pour les trois années à venir, s’active dans le renforcement de l’intégration économique de la sous-région.

Photo: Cheik Hadjibou Soumare, président de la commission de l’UEMOA

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *