La Banque mondiale accorde un prêt à la Somalie après 27 ans d’absence

La Banque mondiale accorde un prêt à la Somalie après 27 ans d’absence

La Banque mondiale a repris après une interruption de 27 ans, sa coopération avec la Somalie, en lui accordant un prêt de 80 millions de dollars pour financer les réformes des finances publiques dans ce pays de l’Afrique de l’Est.

Il s’agit donc du premier décaissement en trois décennies, au profit de la Somalie qui était longtemps ravagée par une sanglante guerre civile. « C’est une grande étape dans le processus de reconstruction et de développement de la Somalie », indique un communiqué publié par la Banque.

« La banque va débloquer 60 millions de dollars pour le projet de financement des coûts récurrents et de réforme, et 20 millions de dollars pour le projet de renforcement des capacités en recettes et gestion des finances publiques », poursuit le communiqué.

L’institution bancaire va travailler avec  Mogadiscio pour améliorer des services tels que l’éducation et la santé, l’accès à l’eau potable, l’énergie et la finance pour ses citoyens, et ce dans le cadre d’un programme appelé Country Partnership Framework.

La Banque mondiale avait interrompu son appui financier à la Somalie en 1991 alors que la guerre venait d’éclater dans le pays. Le présent financement intervient dans un contexte où la Somalie, enregistre un regain de stabilité. Une situation qui a un impact positif sur les investissements, aussi bien locaux que ceux portés par la diaspora somalienne.

L’économie somalienne devrait enregistrer une croissance de 3.1% cette année selon le Fonds Monétaire International (FMI), contre 2.1% en 2017. Aussi la Somalie devrait connaître une croissance annuelle moyenne comprise entre 3,5 % et 4,5 % de 2019 à 2022, d’après les prévisions.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.