Pas d’impact de la taxe carbone sur le commerce en Afrique du Sud

Pas d’impact de la taxe carbone sur le commerce en Afrique du Sud

La taxe sur le carbone sera sans effets néfastes sur le commerce en Afrique du Sud, a indiqué le Trésor national sud-africain qui se veut rassurant, précisant que cette taxe renforcerait les entreprises sud-africaines contre les mesures commerciales qui n’ont pas réussi à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Dans une intervention devant le comité permanent des finances, le directeur général adjoint du Trésor sud-africain, Ismail Momoniat a rassuré les entreprises locales, qu’elles trouveront davantage d’entreprises internationales désireuses de faire des échanges avec l’Afrique du Sud.

Par ailleurs, Momoniat a fait comprendre aux entreprises sud-africaines que la réduction des émissions de gaz à effet de serre est un défi d’ordre mondial.

Le projet de loi présenté en ce sens par l’exécutif a pour objet la réduction des émissions de gaz à effet de serre en facilitant ainsi la transition vers une économie de carbone, une économie verte tolérante de l’environnement.

En préparation depuis 2010 en Afrique du Sud, le projet de loi sur la taxe sur le carbone a été présenté par Tito Mboweni, le ministre des Finances à l’Assemblée nationale en novembre dernier, et entrera en vigueur dès le 1er juin 2019.

La question de cette transition vers l’économie verte est au cœur de la COP24, qui se tient actuellement à Katowice en Pologne. A cet effet, la présidence de la Conférence des Nations unies sur le climat a demandé un accompagnement social des politiques environnementales. Ce lundi 3 décembre, premier jour de la COP24, près de 40 pays avaient rejoint cet appel à la transition juste.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.