Le FMI et la CEMAC examinent la situation économique en Afrique centrale

Le FMI et la CEMAC examinent la situation économique en Afrique centrale

Le Fonds monétaire international (FMI) etla Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) ont eu à discuter ce lundi 10 décembre, sur la situation économique dans la région.

La rencontre qui s’est tenue entre la directrice générale du FMI, Christine Lagarde et une délégation de représentants d’institutions de la CEMAC, a abordé  les «progrès réalisés et les défis à venir dans la mise en œuvre de la stratégie adoptée par les pays» de la communauté en réponse à la forte baisse des prix du pétrole de 2014.

Les efforts consentis par la CEMAC ont permis de prévenir une crise plus profonde, a relevé Christine Lagarde, précisant qu’«une mise en œuvre vigoureuse des programmes au niveau des pays, combinée avec le soutien des institutions régionales est nécessaire pour le succès de la stratégie» qui vise à restaurer la soutenabilité interne et externe de la région.

«J’ai noté avec satisfaction l’engagement des autorités de la CEMAC, à tous les niveaux, à mettre en œuvre des politiques vigoureuses et des réformes en profondeur, cruciales pour le succès des programmes soutenus par le FMI dans le court et le moyen terme», a souligné  Christine Lagarde à l’issue des échanges avec les représentants de la CEMAC.

Grandes victimes de la baisse des prix du pétrole de 2014, les pays de la CEMAC, sont confrontés à des difficultés budgétaires en plus des préoccupants défis sécuritaires et sociaux dans la région.

Depuis le début de cette crise, le FMI n’a appuyé des accords financiers que dans quatre des six pays de la zone. Le Fonds fait régulièrement savoir que des efforts sont en cours pour conclure des programmes soutenus avec les deux autres pays restants de la CEMAC.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.