Les Kenyans ont du mal à rembourser leurs prêts

Les Kenyans ont du mal à rembourser leurs prêts

Au Kenya, les remboursements de prêts ont été très faibles au cours des derniers mois de 2020 au Kenya, a révélé la Banque centrale du Kenya (CBK), précisant dans une note, que les Bureaux de référence de crédit (CRB) ont répertorié un nombre impressionnant de défauts de paiement.

Selon la banque centrale, ces défauts de paiement ont totalisé 14 millions de dollars, ce qui démontre les difficultés qu’éprouvent les Kenyans à  rembourser leurs prêts bancaires.

Le nombre de prêts en souffrance s’est établi à 14.035.718 $ en janvier 2021, contre 9.673.258 $ en août 2020, soit une hausse de 45%, a fait savoir CBK.

«Le risque de crédit reste élevé et cela est attendu compte tenu de la situation économique» dans le pays et de la crise sanitaire, a relevé le gouverneur de la CBK, Patrick Njoroge.

«Nous avons fait quelques analyses et en supposant que l’économie reste stable et que les avantages de la réouverture de l’économie ne se concrétisent pas, les Crédits non performants passeront à 16 ou 17% des prêts bruts, contre 14% actuellement», a-t-il laissé entendre.

Selon Metropol, l’un des trois CRB agréés aux côtés de TransUnion et de Creditinfo International, ce résultat est obtenu après que la banque centrale ait levé un moratoire de trois mois.

Les chiffres rapportés par la Banque centrale indiquent que la valeur des prêts en défaut a atteint 3,8 milliards de dollars, soit 14,1% du total du portefeuille de prêts de 27,3 milliards de dollars, ce qui représente, a-t-il ajouté, une forte hausse par rapport aux 3,1 milliards de dollars qui étaient en défaut de paiement à fin mars 2020.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.