Le Zimbabwe exige la production locale du lithium de qualité batterie

Le Zimbabwe exige la production locale du lithium de qualité batterie

La Commission de la concurrence et des tarifs douaniers du Zimbabwe a approuvé l’accord de vente du projet de lithium Arcadia par Prospect Resources, en conditionnant son approbation par l’installation d’une usine de fabrication de matériaux de batteries dans le pays.

«La transaction a été approuvée à la condition que l’entité fusionnée, ses filiales, ses sociétés affiliées et ses successeurs en titre s’engagent à produire du lithium de qualité batterie au Zimbabwe dans les cinq ans suivant la réception de cette décision», précise la Commission dans un communiqué.

Ce nouveau développement «intervient seulement un mois après l’annonce du nouveau propriétaire, le chinois Huayou Cobalt, de son intention de produire les premières tonnes de spodumène et de pétalite dès l’année prochaine».

La compagnie chinoise compte investir 300 millions de dollars «dans la construction d’une mine et d’une usine de traitement permettant d’atteindre une capacité annuelle de 400.000 tonnes de concentré de lithium».

Toutefois, elle n’envisage «pas installer une usine locale de transformation permettant de produire par exemple du carbonate de lithium, un produit prisé par les fabricants de batteries» des voitures.

D’après Huayou Cobalt, la production d’une tonne de ce carbonate de lithium devra exiger la mobilisation de «2.800 kWh d’énergie renouvelable, 500 à 600 mètres cubes de gaz naturel, 2,2 t d’acide sulfurique concentré (98,5%), 2t de carbonate de sodium de première catégorie, 20 kg d’hydroxyde de sodium de première catégorie, 4t de poudre de calcium lourd et 1,6t de dioxyde de carbone de qualité alimentaire».

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.