Le conflit libyen profite aux exportations tunisiennes

Le conflit libyen profite aux exportations tunisiennes

tunisie-libyeA quelque chose malheur  est bon a-t-on l’habitude d’entendre dire. Le conflit libyen qui oppose le régime au pouvoir de Mouammar Kadhafi aux insurgés armés depuis le 17 février dernier, à défaut d’être directement profitable aux libyens, l’est pour la Tunisie dont les exportations vers la Libye ont été multipliées par quatre depuis le début du conflit pour atteindre 138 millions de dollars US à fin juin alors qu’elles représentaient 38 millions de dollars US au cours des quatre premiers mois de l’année.
En dépit des difficultés logistiques et financières rencontrées par les autorités tunisiennes dans leur gestion, les flux de réfugiés libyens sur le territoire tunisien se sont accompagnés selon les observateurs économiques d’une dynamique  de commerce sur les frontières entre les deux pays.

En tête des transactions commerciales de la Tunisie vers la Lybie viennent les produits agricoles et alimentaires. Ils représentent 24% de la totalité des exportations tunisiennes jusqu’à fin juin.  Les données recueillies auprès de l’Observateur du Commerce Extérieur, organe dépendant du ministère du Commerce et du Tourisme, donnent le détail de ces exportations. Elles attribuent  cette hausse des exportations principalement aux huiles végétales et aux céréales. Sur la période concernée, les exportations des premières sont passées de 9 à 44 millions de dollars US et celles des secondes de 3.5 à 14.5 millions.
La Libye est donc devenue la première destination des produits tunisiens. Mais à l’approche du Ramadan, qui s’accompagne d’une hausse de la consommation pouvant atteindre 30%, les exportations des denrées alimentaires vers la Libye pourraient se répercuter négativement sur l’approvisionnement du marché local en produits alimentaires.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.