Tunisie : L’implantation de Fidelity International compromise

Tunisie : L’implantation de Fidelity International compromise
fidelity-interUne grande incertitude plane sur l’avenir du projet de création dans le technopôle Ennahli par la multinationale américaine Fidelity International d’une nouvelle plateforme informatique offshore. Ce projet, dont le coût est estimé à 64.8 millions de dollars US, devrait créer 1 400 emplois.

Alors que rien n’a encore été affirmé officiellement de la part de la direction du holding américain, de nombreuses rumeurs d’abandons du projet du projet circulent, des rumeurs que, part recoupements, des observateurs attribuent à un problème foncier et à un problème de rentabilité. Le problème foncier viendrait de l’occupation depuis plus d’une année du site réservé à la future filière américaine, soit près de 13 hectares, par une famille tunisienne qui en revendique la propriété. Une action en référé entreprise par le gouvernorat de l’Ariana contre la famille tunisienne serait en cours. Ensuite, les résultats de HR Access, une autre filiale de Fidelity International déjà implantée dans le pays, auraient refroidi les ardeurs de sa direction qui remet désormais en cause la compétitivité du site Tunisie. La Tunisie de son côté, par l’intermédiaire de son ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, s’est empressée de se prononcer officiellement sur la question.
Si le ministre reconnaît que  le projet ne se déroulera certainement pas selon l’agenda convenu, il affirme toutefois qu’il ne s’agit que d’un report dans le temps, qui ne remet pas en cause l’intérêt du groupe américain pour la Tunisie, dû à la lenteur des procédures d’octroi des autorisations et à la décision de la direction du groupe américain de se concentrer sur le redressement de ses filiales en Europe qui traversent des difficultés.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.