Tunisie : Coup de balai dans le ministère de l’Agriculture

Tunisie : Coup de balai dans le ministère de l’Agriculture
pin-alepAu cours d’une conférence de presse, en fin de semaine passée,  à Tunis, le ministre de l’Agriculture Mohamed Ben Salem a fait état du traitement d’une série d’affaires de corruption financière et administrative au sein de son département, qui revêtent parfois la forme d’avantages personnels ou de rémunération d’heures supplémentaires fictives. L’inspection générale du ministère de l’Agriculture a ouvert 27 dossiers de corruption.

Ces dossiers concernent le cabinet du ministère, plusieurs directions générales et centrales relevant du ministère et certaines sociétés agricoles. Sur les dossiers ouverts, 12 ont été, après examen par le ministère, soumis à la justice et à la Direction de la répression financière, en plus de la prise de mesures administratives pénalisantes. Parmi eux figurent celui de la Direction des forêts pour laquelle l’inspection générale du ministère a constaté un dépassement qu’elle estime à plus de 4 millions de dollars US. Toujours au niveau de la Direction des forêts,  une enquête doit également être menée sur une affaire de destruction de tonnes de Pin d’Alep sans aucune preuve ou analyse certifiant leur détérioration. La Direction générale de l’aménagement et de la conservation des terres agricoles est également en cause dans l’aménagement du palais présidentiel dans la banlieue Nord de Sousse, une entreprise qui a coûté plus de 1.3 million de dollars US.
La Coopérative centrale des services agricoles et des grandes cultures doit pour sa part répondre des salaires élevés qu’elle continue à décaisser malgré les 173 millions de dollars US qu’elle doit à l’OTC (Office Tunisien des Céréales).

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.