Algérie: Innovations dans le domaine de la santé

Algérie: Innovations dans le domaine de la santé
algerie-santeDjamel Ould Abbès, le ministre algérien de la Santé, a présenté ce weekend la nouvelle approche des hôpitaux algériens pour améliorer la prise en charge des malades. Des spécialistes du Nord sont dépêchés auprès des malades du Sud. Cette approche a l’avantage de réduire les dépenses des malades et de compenser le manque de spécialistes dans les hôpitaux du Sud.

Une convention de partenariat a été signée entre le directeur général du CHU (Centre Hospitalier Universitaire) de Bab El Oued dans la wilaya d’Alger et celui de l’EPH (Etablissement Public Hospitalier) de Tindouf dans le sud-ouest du pays. Une autre convention a également été signée entre le même CHU de Bab El Oued et l’APHM (Assistance Public des Hôpitaux de Marseille) pour développer les relations d’échanges et le transfert de technologie entre les deux établissements. Une autre nouveauté est le suivi des interventions chirurgicales à distance entre les hôpitaux du Nord et du Sud grâce à l’utilisation d’appareils de téléconférence. Par ailleurs, les importations de médicaments et autres vaccins pour le premier trimestre de l’année sont en augmentation de 30% par rapport à l’année précédente. Elles se sont établies à 720 millions de dollars. Le ministre poursuit l’objectif de ne plus envoyer de malades à l’étranger d’ici 2014. Ce déballage des avancées dans le domaine de la santé par le ministre à l’INSP (Institut National de la Santé Publique) peut être interprété comme une réaction de défense.
En effet, son ministère a récemment essuyé de nombreuses critiques des médias, notamment sur l’importation d’Europe de poches pour le traitement du cancer de l’intestin défectueuses. Une enquête approfondie sur l’importation des produits douteux a été ordonnée.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.