Algérie: Une usine en 2012 pour satisfaire la demande nationale en automobiles

Algérie: Une usine en 2012 pour satisfaire la demande nationale en automobiles
chaine-montageL’année 2012 ne s’achèvera pas sans qu’une usine de construction d’automobiles n’ait vu le jour dans le pays. C’est en substance ce que l’on pouvait retenir de la déclaration hier de Mohamed Benmeradi, le ministre algérien de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’Investissement.

Le pays semble enfin être parvenu à remplir les conditions indispensables à la concrétisation d’une telle initiative. Il s’agit plus particulièrement du développement d’un réseau de sous-traitants locaux conforme aux standards internationaux. La production de cette usine automobile devrait permettre de satisfaire la demande nationale en automobiles, ce qui devrait sensiblement se ressentir au niveau de la balance économique du pays. En effet, les importations algériennes d’automobiles ont totalisé l’année dernière un montant supérieur à 4 milliards de dollars pour une quantité de 400 000 véhicules de plusieurs marques différentes. Les activités entourant ce projet devraient permettre la création de 15 000 à 20 000 emplois. Une partie de la production est même déjà destinée à l’exportation.
Cette exportation sera possible grâce à un partenariat avec « un grand constructeur » qui n’a pas été explicitement nommé. Le marché algérien de l’automobile présente les meilleures dispositions pour accueillir cette usine. En plus du développement des sous-traitants, la demande est beaucoup plus forte que celle des années qui ont suivi l’indépendance du pays. Cette faiblesse de la demande a été l’un des principaux obstacles au développement d’une industrie automobile nationale.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.