Tunisie: Les axes de coopération de la Banque Mondiale

Tunisie: Les axes de coopération de la Banque Mondiale
bm-tunisieAprès les élections de mars de l’année prochaine, la BM (Banque Mondiale) lancera une stratégie de partenariat national avec la Tunisie. D’après une Note de Stratégie Intérimaire (NSI) qu’elle vient récemment de publier et qui  a été élaborée avec la Société Financière Internationale et l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements, cette stratégie sera axée sur trois principaux volets.

Il s’agit de la création d’emplois, en y incluant des projets de promotion sociale, de la reprise économique et de la transparence dans la gouvernance. Pour la création d’emplois, la BM propose un consensus national qui doit conduire à des réformes sur une amélioration de l’efficacité des programmes d’emploi. La BM propose de se concentrer sur la rénovation des prestations de l’employabilité et de l’intermédiation et une meilleure gestion des interventions de l’Agence nationale de l’Emploi et du Travail Indépendant (ANETI). Dans la partie sociale, la NSI prévoit un développement des infrastructures et des prestations desservies dans les zones rurales dans le but d’améliorer le niveau de vie des catégories démunies. En ce qui concerne la reprise économique, la BM prévoit des financements, une promotion de la fiscalité et une  amélioration de l’environnement des affaires pour renforcer la stabilité macro-économique du pays ainsi que la confiance des investisseurs. De plus, un allègement des taxes, la stabilisation du secteur bancaire ainsi qu’une facilitation de l’accès des petites et moyennes entreprises au financement devrait contribuer à intégrer l’économie tunisienne au circuit mondial.
Enfin, pour la gouvernance du pays, la BM insiste sur la transparence, notamment un meilleur accès à l’information publique, comme par exemple dans la détermination du budget de l’Etat ou encore le contrôle des dépenses des institutions publiques. Cela permettrait de lutter plus efficacement contre la corruption et les malversations.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.