Chacha, le moteur de recherche humain

Vous est-il déjà arrivé de jurer devant votre moteur de recherche, après plusieurs tentatives de recherche insatisfaisantes, en tout cas moi ca m’arrive tout le temps, enfin, jusqu’à ce que j’ai découvert Chacha, non non, c pas mon animale de compagnie, mais plutôt le plus excentrique des moteurs de recherche : le moteur de recherche humain.

Chacha a été lancé discrètement en version expérimentale septembre dernier, avec la vocation de détrôner Google, qui à son tour essayé de détrôner Apple (Nexus one), En fait Chacha.com est né d’un concept assez…inconcevable : les recherches ne sont pas réaliser par le système mais par des « Opérateurs humains » qui se feront une joie de répondre à vos requêtes en vous fournissant les résultats les plus précis possibles (imaginez le nombre d’operateurs requis pour 10 000 recherches simultanées). Mais comment cela fonctionne-t-il dans les faits ? Concrètement après avoir rentré une requête dans le champ de recherche à la Google Like, vous demandez l’avis du guide, ce dernier vous informe quelques secondes plus tard qu’il accepte ou refuse votre requête (oui, il peut refuser, comme quoi en peut pas toujours tous savoir !), il vous accueil alors sur un chat et vous demande de reformuler votre question, à vous alors de formuler votre requête comme quand vous parlez directement à quelqu’un Dans les deux minutes qui suivent, et si votre requête n’est pas irréalisable, votre interlocuteur vous propose des résultats, qu’il aura lui même vérifié auparavant.

Il faut avouer que le model de Chacha a de quoi séduire, un seul problème se pose : combien de millier de guides faut il pour assurer une tel permanence de réponses ? En fait pas tout les guides travaillent chez Chacha car ce dernier s’appuie sur des milliers de guides spécialisés dans différentes thématiques (des internautes américains), et rémunérés par échelon (jusqu’a 10$ de l’heure !) Une fois la recherche terminée, à vous de donner une note (sous forme de simley) au guide, qui sera rémunéré en fonction. Le site semble avoir déjà pensé à son modèle économique, en réservant la place des futurs liens sponsorisés. D’ailleurs, on imagine aisément l’implantation de ces derniers dans un outil comme Chacha, qui permettrait aux annonceurs qui proposent un produit correspondant à la requête des internautes des taux de transformation hors du commun !

Après quelques tests, le verdict tombe : Chacha fonctionne !! Et même plutôt bien. Mais on est en droit de se poser des questions sur la pérennité du système de Chacha. Com. Maintenant que la version finale du site est disponible, ce n’est plus qu’une question de temps avant de savoir si Google peut enfin trembler.


Mouad Elmoutassamih

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.