Espagne : baisse des ventes de voitures

Espagne : baisse des ventes de voitures

Pour le troisième mois consécutif, les ventes de voitures neuves ont baissé en Espagne au cours de mars dernier. Ce qui se justifie par la semaine de vacances de Pâques, laquelle entraîne habituellement un ralentissement des activités dans le Royaume. Ce recul s’est chiffré à 13,9 % par l’Association Nationale des Fabricants d’Automobiles (ANFAC), collectif qui a d’ailleurs rendu publique cette information hier lundi.
Pour cette source, nonobstant un effet calendaire et si le nombre de jours ouvrables était équivalent, le marché de l’automobile n’aurait pas été perturbé. Ce, du fait de la mise en place du plan d’aide au secteur (PIVE). A noter que le plan PIVE octroie une aide de 2000 euros (2500 dollars américains) lors de l’acquisition d’une voiture neuve «efficace sur le plan énergétique » en échange d’une voiture âgée de plus d’une décennie. La seconde phase de ce plan a été amorcée en février dernier.
Pour ce qui est des détails, il y a eu, durant le mois dernier, 72 667 immatriculations de voitures. Un an plus tôt, la même période avait compté 84 427 voitures immatriculées. N’eussent été les vacances, le plan PIVE aurait certainement contribué à baisser la chute du marché de l’automobile. Ce qui avait été le cas en janvier, mois pendant lequel le recul du secteur s’était limité à 9,6 %. Il faut  signaler qu’actuellement, 50 000 réserves ont été effectuées dans le cadre du plan PIVE.
A part les vacances, l’ANFAC trouve une autre explication à la baisse constatée des ventes de voitures en Espagne : le revenu disponible des foyers a diminué. Sans oublier, la difficulté croissante d’accéder à un crédit et, également, le moral des consommateurs qui, vraisemblablement affecté, notamment, par la dégradation du climat des affaires, tarde à décoller.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.