Justice ou « Hougra » ?

La HACA vient d’infliger une très lourde sanction à Hit Radio après que cette dernière ait diffusé durant son émission matinale « le Morning de Momo » le mot « HAZ ALB » qui est une répétition rythmée du titre Haz Al Bote : la parodie de « alors on dance ».

En effet, le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuel a rendu le mercredi 09 juin 2010 sa décision de sanction à l’encontre de Hit Radio qui s’est concrétisée par une sanction pécuniaire s’élevant à 70 000 dhs et La réduction de sa licence d’un an passant ainsi de 5 à 4 ans.

La HACA a justifié son verdict en prétendant que ce sampling s’avère être une expression avilissante qui manque de décence et qui heurte la sensibilité des auditeurs. Je rêve! Je me demande si ce n’est qu’une impression ou est ce de l’usurpation pure et nette?

Jusqu’à démonstration du contraire, l’arbitraire a clairement pris le dessus cette fois, car si la HACA avait vraiment pris la peine d’observer notre langage quotidien, elle aurait sans doute constaté qu’il est truffé d’expressions proches d’une manière ou d’une autre à l’argot sexuel, et que l’auditoire marocain n’a pas l’esprit aussi restreint pour tomber dans une telle confusion.

La HACA serait elle donc, de si mauvaise intention ou serait-t-on plutôt devant une rancune masquée ?


Riham Barbouch

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *