La Banque Populaire marocaine s’implante en Ile Maurice et à Madagascar

La Banque Populaire marocaine s’implante en Ile Maurice et à Madagascar

Dans le cadre de sa stratégie d’expansion panafricaine, le groupe bancaire marocain Banque Centrale Populaire (BCP), vient d’étendre son empreinte géographique à l’Océan Indien, en prenant pied à l’Ile Maurice et à Madagascar.

BCP a annoncé ce mardi, la signature d’un accord portant sur l’acquisition auprès du groupe français Banque Populaire-Caisse d’Epargne (BPCE), de la Banque des Mascareignes, un établissement de crédit basé à l’Ile Maurice et de sa filiale à Madagascar.

Avec cette prise de contrôle de la Banque des Mascareignes, la BCP devient le premier groupe bancaire de l’Afrique du Nord et de l’Ouest à s’implanter à l’Ile Maurice.

Cette acquisition par la BCP de deux actifs bancaires du groupe BPCE en Afrique est réalisée en partenariat avec le groupe Sipromad, l’un des premiers acteurs intégrés de l’Océan Indien. La gestion opérationnelle et financière des deux banques sera assurée par la BCP, apprend-t-on.

La finalisation de cette acquisition est conditionnée par l’obtention des autorisations réglementaires usuelles au Maroc, à l’Ile Maurice et à Madagascar.

L’implantation de la BCP en Ile Maurice, explique-t-on, permettra en particulier au Groupe de se positionner fortement sur les flux d’investissements en provenance d’Asie (Chine et Inde notamment) vers l’Afrique, et d’accompagner la dynamique croissante des investissements entre l’Afrique anglophone et l’Afrique francophone.

Le Groupe BCP déjà présente dans 12 pays en Afrique et dans 13 autres pays dans le reste du monde, est l’une des premières institutions bancaires du Royaume. Il tire sa force de ses valeurs de solidarité et de son organisation jugée unique au Maroc.

Il est composé de 9 Banques Populaires Régionales (BPR) à vocation coopérative, de la Banque Centrale Populaire (BCP), organe central du Groupe, de forme société anonyme cotée en Bourse, de filiales spécialisées, de fondations et de banques et représentations à l’étranger.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.