Russie : un projet de loi sur Internet controversé

Russie : un projet de loi sur Internet controversé

Des milliers de Russes ont manifesté dimanche à Moscou, contre un projet de loi de la Chambre basse du Parlement visant à permettre à la Russie de se doter d’un Internet indépendant, accusant le pouvoir de tenter d’isoler le pays du reste du monde.

Les organisateurs assurent que 15.000 personnes s’étaient rassemblées à Moscou, et que des évènements de plus petite envergure, se sont tenus dans d’autres villes de la Russie.

L’organisation OVD-Info, spécialisée dans le suivi des arrestations, a indiqué que 29 personnes, dont un journaliste, ont été arrêtées lors des manifestations dans la capitale russe.

Présenté comme un moyen de lutte pour la sécurité informatique, le projet de loi prévoit d’empêcher les sites russes de fonctionner grâce à des serveurs étrangers et ainsi permettre à la Russie de se doter d’un Internet indépendant.

Mais ce projet est perçu par ses détracteurs comme une tentative de contrôler les contenus, voire d’isoler progressivement l’Internet russe alors que les autorités exercent une pression sur les libertés d’expression en ligne.

Dans une pétition lancée contre le projet de loi, Roskovsvoboda, un groupe russe de défense des libertés sur Internet, conteste les pouvoirs grandissants de l’agence de régulation des télécommunications, Roskomnadzor qui sera chargée, selon le projet de loi contesté, notamment de superviser la création d’un nouveau centre «pour contrôler le trafic sur Internet».

Ce projet de loi doit être validé lors d’une deuxième lecture décisive au parlement avant son entrée en vigueur.

Le Kremlin a réagi hier lundi à ce vent de protestation. Son porte-parole, Dmitri Peskov a déclaré lors d’un point de presse, que les auteurs du projet de loi, l’administration présidentielle et le gouvernement étaient tous pour la liberté sur Internet et que la nouvelle loi «vise à garantir la survie d’Internet en cas d’éventuelles cyberactions agressives contre le pays».

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.