Coup d’envoi de l’enquête sur la gestion mondiale de la pandémie de Covid-19

Coup d’envoi de l’enquête sur la gestion mondiale de la pandémie de Covid-19

Le voile a été levé ce jeudi, sur l’identité des membres du comité indépendant d’évaluation de la gestion mondiale de la pandémie de Covid-19, par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui malgré les critiques de son mode de gestion de la crise sanitaire, a promis un accès sans aucune restriction à tous ses dossiers.

Co-présidé par l’ancienne première ministre néo-zélandaise, Helen Clark, et l’ancienne présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, l’équipe d’enquête a été renforcée par 11 personnalités retenues sur plus de 120 candidatures.

Parmi ces 11 personnalités figurent le Français Michel Kazatchkine, spécialiste de longue date du sida, l’ancien chef de la diplomatie britannique, David Miliband, et l’ex-président mexicain, Ernesto Zedillo.

L’équipe sélectionnée comprend aussi l’ancienne présidente de l’ONG Médecins sans frontières, Joanne Liu, qui fut très critique vis-à-vis de l’OMS pendant la terrible épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. On y trouve également  l’ancien ministre des finances de la Colombie, Mauricio Cardenas.

L’Américain Mark Dybul, ancien directeur du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le chinois, Zhong Nanshan professeur de pneumologie et Michel Kazatchkine, conseiller spécial du programme conjoint des Nations unies sur le sida pour l’Europe de l’Est et l’Asie centrale, font également partie de cette équipe.

«L’OMS nous a clairement indiqué que ses dossiers étaient un livre ouvert. Tout ce que nous voulons voir, nous le verrons», a indiqué Helen Clark, lors d’une conférence de presse virtuelle.

Les experts, qui présenteront un compte-rendu d’étape en octobre prochain, avant la remise de leur rapport final en mai 2021, vont notamment évaluer l’efficacité des mesures prises par les pays et l’OMS face à la pandémie de la Covid-19, dans l’espoir d’éviter ou de mieux affronter une éventuelle nouvelle pandémie.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *