L’Afrique passe au second tour des élections à l’OMC 

L’Afrique passe au second tour des élections à l’OMC 

L’Afrique est toujours en course pour décrocher le prestigieux poste de la Direction de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), que le continent noir n’a jamais occupé depuis la création de l’organisation.

Sur les trois candidats africains en lice, deux ont passé le premier tour, et font partie des cinq candidats qualifiés pour le tour suivant. Il s’agit de la Nigériane, Ngozi Okonjo Iweala, première femme ministre des Finances et chef de la diplomatie du Nigeria, et d’Amina Mohamed, ministre kényane qui a occupé des fonctions importantes au sein de l’OMC. En revanche, l’Egyptien Abdel Hamid Mamdouh a quitté la course, malgré ses 20 années d’expérience au sein de l’OMC.

Les deux candidates africaines devront encore franchir deux étapes, avant d’accéder au poste laissé vacant par le Brésilien Roberto Carvalho de Azevedo après sa démission le 31 août dernier.

A l’issue de ce deuxième tour, trois candidats devront se retirer, pour ne laisser que deux candidats pour le choix final. Tout le processus de sélection devrait s’achever aux alentours du mois de novembre 2020.

 

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *