Le prochain DG de l’OMC sera une femme

Le prochain DG de l’OMC sera une femme

Le poste de la direction générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), se joue désormais entre deux femmes, la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala et la Sud-Coréenne Yoo Myung-hee, qui sont les dernières candidates en lice pour prendre les commandes de cette organisation, a annoncé jeudi l’institution mondiale.

«Ce choix crée un précédent historique pour l’OMC en 25 ans d’histoire, garantissant qu’une femme va diriger pour la première fois cette organisation», fait noter l’OMC dans un communiqué.

«Ngozi Okonjo-Iweala du Nigeria et la ministre sud-coréenne Yoo Myung-Hee entrent dans le troisième et dernier tour de consultations» entre les 194 membres de l’OMC et qui aura lieu du 19 au 27 octobre, avec pour objectif ultime de parvenir à une décision consensuelle sur le nom de la prochaine directrice générale, a indiqué le porte-parole de l’OMC, Keith Rockwell.

La Kenyane Amina Mohamed, le Saoudien Mohammad Maziad al-Tuwaijri et le Britannique Liam Fox ont été écartés de la course, après le deuxième tour de consultations, a fait savoir l’agence onusienne.

De ce fait, l’ancienne ministre des finances du Nigeria, Ngozi Okonjo-Iweala, est désormais la seule candidate de l’Afrique encore en lice pour prendre la tête de l’OMC.

Agée de 66 ans, l’ancienne directrice de la Banque mondiale et première femme à avoir dirigé le ministère des Finances du Nigeria a obtenu un important soutien de la part des pays européens et africains.

Mme Okonjo-Iweala affrontera la Sud-coréenne Yoo Myung-Hee (53 ans), ancienne ministre du Commerce de son pays, pour la succession du Brésilien Roberto Azevedo qui a démissionné de son poste fin août, soit un an avant la fin de son mandat.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *