La SFI et la fondation Rockefeller mobilisent 2 milliards $ pour les énergies renouvelables en Afrique

La SFI et la fondation Rockefeller mobilisent 2 milliards $ pour les énergies renouvelables en Afrique

la Société financière internationale (SFI) et la Fondation Rockefeller (RF) vont mobiliser jusqu’à 2 milliards $, pour le financement de projet d’énergies renouvelables distribuées en Afrique subsaharienne.

La première phase du projet fournira 30 millions $ en financement concessionnel et en subventions. Cette somme sera consacrée au programme prototype de mini-réseaux de la SFI, et axé sur la production d’énergies renouvelables distribuées, le stockage d’énergie par batterie et d’autres technologies innovantes de l’énergie propre, a-t-on appris.

La combinaison de fonds philanthropiques et d’investissements privés permettra aux deux institutions de réduire les risques liés aux investissements dans des projets d’énergies renouvelables sur les marchés émergents, indique un communiqué conjoint.

La SFI, filiale de la Banque mondiale, en charge du secteur privé, et l’organisation philanthropique Rockefeller qui a plus de 10 ans d’expérience dans le secteur des énergies renouvelables distribuées, ont donc annoncé la signature d’un nouveau partenariat pour déployer 150 millions $ du capital catalytique de la RF dans le financement mixte.

«Investir dans les infrastructures d’énergies renouvelables dans les communautés qui n’ont pas eu accès à une alimentation fiable garantira que la reprise après la crise de la covid-19, soit à la fois verte et équitable», a déclaré Rajiv J. Shah, président de la Fondation Rockefeller.

«Cette collaboration s’inscrit dans l’engagement des deux organisations à mettre fin à la pauvreté énergétique et à fournir une énergie fiable et durable à des millions de personnes dans le monde», a soutenu, pour sa part, le directeur général de la SFI, Makhtar Diop, insistant sur le fait que la participation du secteur privé est importante pour obtenir des résultats.

A signaler enfin, que les mécanismes de mobilisation des fonds pour le financement des énergies renouvelables ont été rendus encore plus complexes par la pandémie de Covid-19.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.