Liverpool risque un retrait de la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO

Liverpool risque un retrait de la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO

La 44ème session du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO (Organisation des Nation Unies pour l’Education le Science et la Culture) se tient du 16 au 31 juillet à Fuzhou, la capitale de la province chinoise du Fujian, dans l’Est de la Chine.

Cette session va examiner pour la première fois en ligne, les éléments du patrimoine mondial. Initialement prévue en 2020, cette 44ème session, qui passe en revue l’ordre du jour de 2020 et celui de 2021, a été reportée en raison de la pandémie du Covid-19.

Le Comité va donc procéder à l’examen des candidats à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et évaluer l’état de conservation des sites déjà inscrits sur cette liste. Il n’est pas exclu que les participants discutent de la possibilité de retirer Liverpool de la liste, en raison de l’aménagement du territoire riverain de la ville.

La Grande Barrière de corail de l’Australie figure également à l’ordre du jour et fait l’objet d’une recommandation pour son inscription sur la liste du patrimoine mondial en péril.

En effet, en juin dernier, le comité a indiqué que l’Australie n’avait pas assez œuvré pour protéger le plus grand système de récifs coralliens du monde contre les impacts du changement climatique.

Le Comité du patrimoine mondial est responsable de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial et approuve à ce titre, l’inscription d’un site sur la liste du patrimoine mondial.

Il examine l’état de conservation des sites inscrits et demande aux États parties de prendre des mesures lorsque les sites ne sont pas correctement gérés et préservés.

Ce Comité décide également de l’inscription des sites sur la Liste du patrimoine mondial en péril et de leur retrait de cette liste.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *