Une épidémie de choléra fait plus 2.300 morts au Nigeria

Une épidémie de choléra fait plus 2.300 morts au Nigeria

Le Nigeria fait actuellement face à l’une de ses pires épidémies de choléra depuis des années, qui aurait déjà occasionné la mort de plus de 2.300 personnes qui auraient été infectées.

«Examiner la véritable cause du choléra, c’est-à-dire fournir des installations d’eau et sanitaires de base, éduquer les Nigérians sur la nécessité d’avoir des installations sanitaires et d’hygiène et parler aux parties prenantes qui pourraient s’associer dans cette direction», conseille Michael Oludare Ale, ingénieur expert en eau.

L’ingénieur cible les populations à risque que sont les femmes, les enfants, les mineurs, assurant que ces personnes qui «ont des problèmes quand il s’agit du choléra». Ce sont également, a-t-il dit, «les pauvres, les vulnérables, les PDI (personnes déplacées à l’intérieur du pays), les personnes qui n’ont pas de moyens de subsistance, qui vivent avec moins d’un dollar par jour, les personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable».

Le pays connaît depuis début septembre la propagation d’une nouvelle épidémie de choléra. Près de 70.000 cas suspects de choléra ont été enregistrés dans 25 des 36 Etats fédérés du pays dont la capitale Abuja et en janvier dernier, 11.000 personnes ont été diagnostiquées au choléra.

Au Nigeria, le choléra est une maladie endémique et saisonnière qui survient chaque année pendant la saison des pluies et plus fréquemment dans les zones insalubres.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.