Elaboration d’un accord de libre-échange entre le Canada et le Maroc

Elaboration d’un accord de libre-échange entre le Canada et le Maroc

maroc-canadaA l’issue de sa visite au Maroc en janvier dernier, le Premier ministre canadien, Stephen Harper, et son homologue marocain, Abbas El Fassi, avaient annoncé le lancement prochain de négociations pour la concrétisation du projet d’un accord de libre-échange entre le Maroc et le Canada. Deux réunions, une à Rabat et l’autre à Ottawa,  qualifiées d’exploratoires, ont eu lieu pour améliorer la connaissance mutuelle de l’environnement économique et commercial des deux pays.
 

Depuis octobre 2009 déjà, le Canada avait engagé des consultations publiques avec les provinces et les territoires canadiens, les entreprises, les organisations non gouvernementales et le grand public. Toutes ces consultations se sont révélées favorables à cet accord. Pour le Maroc par contre, aucune étude d’impact d’un accord de libre-échange entre les deux pays sur l’économie marocaine n’a encore été réalisée. L’engagement du Premier ministre marocain oblige néanmoins les responsables marocains chargés de l’examen de ce type de dossier, à savoir les Ministères des Affaires Etrangères et du Commerce Extérieur, à se réunir avec leurs homologues canadiens.
Les premières divergences sont apparues au sortir des premières réunions exploratoires. Les canadiens souhaitent un accord de libre-échange global qui comprendrait tous les secteurs, y compris le secteur agricole. Les marocains n’adhèrent pas à cette éventualité étant donné l’écart considérable de développement entre les agricultures des deux pays, le Canada étant parmi les premiers producteurs mondiaux de beaucoup de produits.
L’enthousiasme du Canada pour un accord de libre-échange s’explique puisqu’un tel accord offrirait de nouveaux débouchés à ses exportateurs, investisseurs et innovateurs. Le Canada bénéficierait également d’une porte d’entrée pour une nouvelle présence commerciale canadienne dans la Méditerranée et en Afrique du Nord.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.