Botswana: Les négociations sur le diamant dureront 12 mois

Botswana: Les négociations sur le diamant dureront 12 mois

La compagnie minière «De Beers» a annoncé ce mercredi 29 juin, la prolongation jusqu’en juin 2023, de l’accord de vente des diamants bruts conclu en 2011 avec le Botswana.

Selon un communiqué rendu public, «le nouveau délai supplémentaire devrait permettre de finaliser les négociations qui ont connu des progrès positifs au cours des derniers mois».

C’est la deuxième prolongation de ce partenariat qui devait prendre fin depuis fin 2020 mais il a été renouvelé «pour un an jusqu’en décembre 2021, puis pour six mois jusqu’en juin 2022».

La pandémie du coronavirus a justifié le retard dans les négociations. Mais selon certaines indiscrétions, c’est une volonté manifeste des autorités botswanaises qui évoquent une nécessité d’augmenter «leurs parts du gâteau».

En 2021, la société publique chargée du négoce du diamant, Okavango Diamond Company, a reçu 25% des diamants bruts produits par Debswana, la coentreprise entre De Beers et l’Etat, contre 15% en 2011.

Au Botswana, l’exploitation des diamants représente le cinquième du PIB et 70% de ses recettes en devises. De Beers tire 70% de sa production de diamants du pays, contre 30% pour ses autres exploitations au Canada, en Afrique du Sud, et en Namibie.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.