Maroc: Les cimenteries ‘’Sefrioui’’ s’étendent en Afrique subsaharienne

Maroc: Les cimenteries ‘’Sefrioui’’ s’étendent en Afrique subsaharienne
sefrioui-alpha-condeIl y a de cela quelques semaines, le groupe Sefrioui a annoncé le projet d’une cimenterie au Gabon dont le début des travaux est imminent. Ce projet est le cinquième du genre pour le groupe dans des pays d’Afrique subsaharienne après ceux de Côte d’Ivoire en novembre 2011, de Guinée-Conakry et de Guinée-Bissau en avril et du Cameroun en mai.

L’ensemble de ces projets a requis un investissement total de près de 190.5 millions de dollars US, répartis plus ou moins équitablement entre les projets. 60% de ces investissements ont été assurés par de grandes banques marocaines telles qu’Attijariwafa bank ou la BMCE (Banque Marocaine du Commerce Extérieur) à travers le groupe Bank of Africa. En plus de leur soutien financier, la grande connaissance de ces banques du marché africain a été très utile au groupe Sefrioui pour mener à bien son implantation subsaharienne. Pour garantir le succès de l’entreprise, l’implantation des cimenteries dans ces pays devrait s’accompagner de plusieurs programmes de logements sociaux, basés sur le modèle marocain, menés par la section Afrique du groupe Addoha. Toutefois, ces cimenteries ne disposeront pas  de fours. Le clinker, la matière semi-finie qui devait en être produite et qui sert à la fabrication du ciment, proviendra directement du Maroc, plus précisément des cimenteries Cimat.
Avec  un délai de réalisation moyen de 18 mois, les cimenteries, dont certains chantiers seraient en avance, devraient entrer en production dès le deuxième trimestre 2013.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.