Tunisie: Privatisations de Tunisiana et Ennakl

Tunisie: Privatisations de Tunisiana et Ennakl
ennaklSlim Besbes, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Finances et également président de la Commission nationale de gestion des avoirs et des fonds objets de confiscations ou de récupération en faveur de l’Etat, a annoncé hier en conférence de presse la cession des parts de l’Etat dans un ensemble d’entreprises.

Il a été plus particulièrement question de Tunisiana, opérateur de télécommunications, et d’Ennakl, distributeur officiel et concessionaire dans le pays de plusieurs marques automobiles. L’Etat est présent dans ces entreprises respectivement à hauteur de 25% et de 59%. La participation de l’Etat dans Tunisiana a été acquise par un lourd endettement de plus de 530 millions de dollars US. Un appel d’offres international doit être lancé sur son cas aujourd’hui même. Des institutions financières internationales telles que la BERD (Banque Européenne de Reconstruction et de Développement) ou encore l’IFC (International Finance Corporation) ont déjà manifesté leur intérêt pour cette opération de cession, que ce soit par le financement et/ou l’achat. L’acceptation des offres et la clôture de l’opération surviendront en novembre prochain. Pour la société Ennakl, l’appel d’offres international est soumis aux exigences de la loi tunisienne sur la limitation de la part des investisseurs étrangers à 49%, le secteur de concession des voitures n’étant pas libéralisé. Il sera réalisé en deux étapes. Un appel d’offres technique qui sera lancé lundi prochain et qui consiste en une sélection des investisseurs selon des critères techniques tels que l’expérience dans l’importation et la distribution de voitures. Il sera suivi de l’appel d’offres financier.
L’opération de cession prendra fin en décembre prochain. 300 entreprises sont concernées par ces opérations de privatisation supervisées par la BAT (Banque d’Affaires de Tunisie).

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.