Une Nouvelle Edition Du « Souk » International De l’Etudiant :

« Venez par ici, non venez par là ! » « Nous sommes les premiers, nous sommes les meilleurs ! ». Non, ce n’est pas Derb Ghellef, c’est à peu près le même concept, mais sous un titre un peu plus « formel ».

Entre toutes les écoles exposantes au forum international de l’étudiant, rares étaient celles d’ordre étatique. Cela ramène systématiquement à se demander sur la cible de cet événement, qui n’est visiblement pas la classe, soit disons, « moyenne », et qui représente la majorité écrasante de la population marocaine.

Les chers lecteurs qui étaient présents à cette nouvelle édition du forum, ont sans doute relevé la remarque concernant l’omission de la finalité réelle d’une formation proposée par un organisme institutionnel, et qui est, pour rappel, la contribution à la réalisation d’une charte tant prononcée mais apparemment faisant partie des oubliettes : la charte de l’enseignement.

Une ironie de l’histoire, surtout si l’on se réfère, à ce « Souk » regroupant des écoles de toutes les couleurs, majoritairement privées, et qui donnent l’impression, que le service éducatif est devenu plus négociable qu’un lot de tomate ou un sac de pommes de terre.

Ainsi, la principale victime n’est autre que l’étudiant marocain, qui se retrouve devant des offres similaires entourées de confusion, et des informations mensongères reflétant de loin la réalité.

Optimisons tout de même un peu, car à coté du pire, survit le meilleur, et existe des institutions certes insuffisantes, mais qui en dépit de tout ceci, concourent au redressement du système éducatif national, dont l’état est indéniablement avili. Et c’est justement sur cela, que les efforts des responsables doivent porter, au lieu de bloquer en essayant de sauver toute la mise.


Riham Barbouch

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.