Egypte : Morsi, devant la justice

Egypte : Morsi, devant la justice

3451118_3_97a9_la-confrontation-entre-les-juges-et-les-freres_e4ed20a570d3e8b612e352492628ea9cNul n’est au delà de la loi. La justice égyptienne a annoncé que l’ancien président Mohamed Morsi, destitué par l’armée en début juillet, sera traduit en justice. En effet, ce dimanche, le Parquet a annoncé qu’il sera poursuivi pour «  incitation au meurtre et à la violence ». Ce procès concerne aussi un certain nombre de proches de Morsi et responsables des frères musulmans.

Morsi devra répondre de ses agissements et assumer ses responsabilités. En effet, la justice le soupçonne d’être à l’origine de la mort de quelques manifestants en décembre 2012. Alors, qu’il était à la tête du pays, le peuple s’est soulevé contre lui  pour exiger son départ à l’aide de grands rassemblements. Le peuple l’accusait de vouloir islamiser le pays suite à  un décret constitutionnel. Des heurts avaient alors eu lieu entre partisans et opposants de M. Morsi. Sur le même bas des accusés figurent  14  proches  de M. Morsi dont  Essam al-Ariane, numéro 2 du parti de la Liberté et de la justice (PLJ), bras politique des Frères musulmans, et Mohamed Beltagi, ancien parlementaire et l’un des derniers leaders de la confrérie de M. Morsi. Détenu  en  secret depuis sa destitution, M. Morsi était toujours accusé d’avoir évadé de la prison. Dans cette première affaire, les charges portées contre lui disent qu’il aurait bénéficié de l’aide du Hamas pour s’évader d’une prison où Moubarak l’avait incarcéré début 201.

L’Egypte vit des moments critiques  du point de vue sécuritaire. En effet, depuis le  début  de juillet,  on dénombre beaucoup des morts  et des arrestations où plus d’un millier des frères musulmans sont derrières les verrous. La justice poursuit aussi les plus hauts dirigeants des Frères musulmans  qui doivent comparaitre pour  la mort de plusieurs manifestants anti-Morsi.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.