Libye : l’octroi d’une nouvelle licence en téléphonie mobile

Libye : l’octroi d’une nouvelle licence en téléphonie mobile

LIBYA_Telecom__and__Technology« Jusqu’ici, nous sommes en concurrence avec nous-mêmes ». Voilà une situation que la Libye  veut  changer en lançant  un appel d’offres en 2014 pour l’attribution de la première licence privée de téléphonie mobile. Telle est l’annonce du ministre libyen des  Télécommunications, Oussama Siyala. « Nous allons proposer une licence de téléphonie mobile pour le secteur privé d’ici trois à six mois », a-t-il  fait savoir  au cours d’un entretien avec l’AFP.

« Le ministère a obtenu le feu vert du cabinet du Premier ministre et du Comité des Télécommunications au Congrès général national (CGN) ». Une grande préférence est portée aux opérateurs étrangers dans le mécanisme d’attribution de cette licence. Dans la foulée, rien n’est encore définitif car tout dépendra du cadre légal en cours d’élaboration en matière d’investissement étranger. Selon ce cadre légal, « nous déciderons si les candidats doivent être étrangers, libyens, ou en joint-venture« , a indiqué le ministre. L’attribution d’une licence à un opérateur privé vise notamment à rendre compétitif le marché des télécommunications en Libye qui contribue à hauteur de 2 à 3% au PIB. Les deux opérateurs publics, Al Madar et Libyana,  monopolisent pour le moment le marché avec plus de huit millions d’abonnés et une pénétration de 120%, parmi les plus élevés en Afrique. « Jusqu’ici, nous sommes en concurrence avec nous-mêmes. Nous avons besoin de compétition qui ne sera que bénéfique pour le marché et en particulier pour les utilisateurs« ,  a déclaré le ministre.  Sous l’ancien pouvoir  de Mouammar Kadhafi, la Libye avait initié en 2009 un appel d’offres pour l’attribution d’une licence privée de téléphonie mobile et fixe. Malheureusement, cet appel d’offre a été annulé par l’autorité  de l’époque.

En vue d’améliorer les infrastructures dans le secteur des Télécoms,  la compagnie publique LTT (Libya Telecom and Technology) a signé la semaine dernière un contrat avec le français Alcatel-Lucent, pour l’installation de 120.000 lignes ADSL dans plusieurs régions pour un coût de 3 millions  de dollars. De surcroit, le ministre a annoncé  qu’un réseau de fibres optiques est en cours d’installation à Tripoli, ce qui améliorera certainement les différents services liés à la connexion internet haut débit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.