Egypte : Baisse des subventions publiques

Egypte : Baisse des subventions publiques

Dr.-Hazem-El-BeblawiLe Premier ministre égyptien Hazem el-Beblawi a annoncé dimanche, la réduction de certaines aides publiques. Cette opération sera appliquée au cours de l’année prochaine.

Actuellement, l’Egypte connaît déjà des tensions sociales. Et cette annonce n’est pas de nature à les atténuer. Le gouvernement compte réduire certaines aides publiques en 2014, parmi lesquelles les subventions sur l’essence. Pour cause, celles-ci combinées aux aides octroyées au secteur de l’énergie correspondent à 20 % du budget national. Ce qui est plus que considérable pour les finances égyptiennes.

Cette réforme interviendra avant les élections législatives et présidentielles, qui devraient se dérouler au cours du premier semestre 2014.L’Exécutif va d’abord entamer une première phase dans ce plan. Elle ne portera que sur les réductions des aides au secteur des carburants. Le chef du gouvernement égyptien a d’ores et déjà prévenu que cette étape sera  « raisonnablement modérée, acceptable ».Il est conscient des contestations que cette mesure peut entraîner, touchant particulièrement les transports, dont le prix constitue un sujet sensible pour la population. « La première phase doit être réelle, mais également supportable, parce que si elle échoue, alors plus personne n’osera le refaire », a-t-il reconnu.

Toutes les réformes initiées par l’actuel gouvernement égyptien sont tributaires du contexte sécuritaire du pays. Il n’est pas rare que les forces loyalistes et les partisans de l’ex-président égyptien Mohamed Morsi s’affrontent.A part cela, les coupes budgétaires constituent aussi l’occasion de manifester.

Cette instabilité a des conséquences dramatiques pour l’économie de l’Egypte .M. Beblawi a estimé à 20 milliards de dollars les pertes annuelles encourues dans le tourisme et les investissements étrangers.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.